Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

De probables recommandations de la commission nationale pour les rythmes scolaires ont été dévoilées dans la presse. La FCPE y retrouve certaines de ses revendications comme :

- 9 voire 10 demi-journées de classe par semaine et un maximum de 5 heures de

cours par jour dans le premier degré ;

- une pause méridienne de 90 minutes pour tous les élèves ;

- une véritable alternance 7 semaines de cours / 2 semaines de vacances tout au

long de l'année. C’est pourquoi la FCPE n’est pas favorable au raccourcissement

des vacances de printemps en échange du pont de l'Ascension.

La FCPE espère que le rapport final de la commission intégrera une réflexion sur le temps de travail total des élèves, incluant le travail personnel.

Pour augmenter le nombre de jours de classe et répartir les heures de cours afin d’alléger les journées de l’enfant et de l’adolescent, le raccourcissement des vacances d’été semble inéluctable.

 

Concernant le zonage des vacances scolaires, la FCPE rappelle qu’il n’apporte rien aux élèves et qu'il a plutôt été créé pour des considérations liées à l'industrie touristique. Pour la FCPE, son maintien éventuel ne peut en aucun cas remettre en cause l’alternance 7/2 dont la nécessité est reconnue par tous.

 

Cette question des vacances d'été renvoie à celle de la récupération du mois de juin pour tous les collégiens et lycéens non concernés par les épreuves des examens de fin d’année, ceux qui, actuellement, quittent leurs établissements dès le début juin, perdant ainsi de très nombreuses heures d’enseignements obligatoires.

La question du rythme de vie et d’apprentissage de l’enfant et de l’adolescent doit enfin et maintenant trouver des solutions qui leur permettent de vivre sereinement, sans fatigue inutile.

Les améliorations des conditions de travail des élèves auront un impact sur le climat scolaire et sur les apprentissages, en diminuant les tensions dans les classes.

Rien ne justifie que l’année 2011-2012 ne voit aucun changement dans l’organisation des rythmes scolaires. Rien ne justifie que le ministre de l’Education nationale ne tienne toujours pas compte des demandes que porte la FCPE depuis des années avec les chercheurs, les médecins et les pédagogues

Partager cette page

Repost 0
Published by