Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 08:05

Les inquiétants projets du Ministère provoquent de nombreuses réactions :

 

 

La révélation de l'envoi aux recteurs d'académie, par le ministère de l’Éducation nationale, de fiches leur indiquant des moyens de supprimer des postes d'enseignants a suscité de vives réactions, tant chez les syndicats que chez les parents d'élèves.

 

Pour le gouvernement, « l'éducation n'est qu'un coût, la jeunesse n'est qu'une charge, voilà comment se prépare l'avenir du pays: c'est irresponsable et scandaleux », s'insurge notamment le Sgen-CFDT. Le ton est tout aussi vif au Sien-Unsa, le syndicat des inspecteurs d'académie, qui évoque une politique « désastreuse » et des mesures « criminelles pour l’École ».

Le Snes-FSU, premier syndicat enseignant des collèges et lycées, ironise dans un communiqué sur un ministre « allant jusqu'à théoriser qu'il n'est pas démontré que la taille des classes ait un effet probant sur la réussite des élèves, alors que les taux d'encadrement des internats d'excellence que le ministère met en place font rêver tous les établissements ». Pour son secrétaire général, en tout cas, « les masques sont tombés ». 

Aux yeux du SNUIpp-FSU, syndicat majoritaire dans le primaire, les hypothèses évoquées par le document ministériel sont « inacceptables et insupportables pour l'avenir des élèves ». Les premiers intéressés sont d'ailleurs du même avis. L'UNL, le premier syndicat lycéen, déplore « une saignée supplémentaire au détriment de la réussite de tous ! »


Opinion partagée, enfin, par les parents. La FCPE appelle d'ailleurs à « une riposte commune ».

Sources : AFP, l'Express.fr, ActuaLitté.com, Les Échos, nouvelObs.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FCPE Bruz - dans au niveau national
commenter cet article

commentaires