Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 07:16

On ne peut plus y échapper, mais comment aider nos enfants (petits ou ados) à gérer tous les outils numériques que nous mettons à leur disposition ?

Les écrans de télé, autrefois si surveillés, offrent aujourd'hui aux jeunes, bien souvent avec notre accord, des images de tueries, de mutilation, d'autopsie, de violence ou de sexualité, voire de pornographie.

L'intimité, que nous croyons naïvement défendre efficacement, n'existe plus vraiment (googlemaps, streetview, le GPS, infos données sur facebook ou par tweet, mais aussi les "mouchards" sur les sites visités, l'enregistrement de l'adresse IP à chaque connexion, les puces de votre téléphone qui activent des capteurs sur votre passage, etc). 

Les téléphones portables de type "smarphone" offrent à nos enfants un accès illimité et peu contrôlable à internet. Les tablettes tactiles, les consoles Kinect et autres changent notre rapport physique à l'outil numérique.  Les réseaux sociaux changent aussi la nature des rapports avec les autres. 

Facebook n'efface jamais vraiment les données qui ont été données à l'ouverture du compte, ou mises sur un mur... et les photos peuvent rester accessibles en ligne des années après avoir été "supprimées" d'un compte Facebook. D'ailleurs, qui pense à vérifier sur son compte l'autorisation d'accès à certaines données le jour de ses 18 ans ?

Les technologies du futur, actuellement expérimentées, demain imposées, permettront de nous suivre au gré de nos déplacements, de pister encore plus nos centres d'intérêts pour cibler les publicités et offres de promotion...

Une fois tous ces constats posés, comment aider nos ados à préserver ce qui peut encore l'être ? comment les aider à prendre conscience de l'absence de droit à l'oubli sur internet ? comment les accompagner pour faire d'eux des citoyens numériques avertis et responsables ? quelle protection juridique ? c'est là quelques-uns des points que Michel ROUZE a abordé jeudi 21 février devant une soixantaine de parents. Il a répondu aux questions, fait des démonstrations en direct, donné des pistes, montré des films de sensibilisation, décrypté les risques, mais aussi rassuré. IMG_9229.JPG

 

Cliquez ici pour accéder à une liste de site à visiter pour en savoir plus.

 

Vous pouvez aussi contacter la FCPE du collège Pierre Brossolette ou la FCPE du lycée Anita Conti.

Partager cet article

Repost 0
Published by FCPE Bruz - dans Prévention
commenter cet article

commentaires