Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 08:27

Vendredi 24 septembre, la FCPE du lycée Anita Conti prenait les commandes des parents pour l’achat groupé à prix négocié des nouveaux manuels de seconde .

227 familles sur 270 ont profité de cette proposition de leur association de parents d’élèves.

1416 manuels ont été commandés à notre partenaire Page5, et l'économie globale pour les familles des élèves de seconde du lycée Anita Conti s'élève à 6500 euros.

 

Remercions au passage les nombreux parents et élèves, tous bénévoles, qui ont assuré 4 heures de permanence au service des familles vendredi dernier, ainsi que 8 heures de permanence pour chaque journée de la Bourse aux livres des Premières et Terminales, les 27 et 30 Août dernier.

 

Il faut rappeler que le Conseil Régional participe à hauteur de 60 euros par an en chèques livres à ces achats de manuels, mais qu’avec une moyenne de 120 euros restant à la charge des familles (environ 25 euros de moins en passant par la FCPE pour l'achat), le coût de cette rentrée 2010 est très lourd pour les parents des élèves de seconde, et le sera encore dans les 2 ans à venir, nouveaux programmes obligent. Heureusement, les parents pourront revendre leurs livres en fin d’année.

La situation est encore pire pour les parents des élèves de premières, qui n’ont pas pu revendre leurs manuels de l’an dernier, et ne le pourront pas plus en 2011 ni en 2012… le coût restant intégralement à leur charge est estimé entre 50 et 120 euros par an, et ce pendant 3 ans.

 

La FCPE a interpellé le ministère (lire ici ) et le Conseil Régional à plusieurs reprises, y compris lors du Conseil d’Administration du lycée Anita Conti (lire ici) sur les surcoûts importants à supporter directement par les familles des lycéens.

Mais contrairement à de nombreuses autres régions (Ile de France  ou Pays de Loire  par exemple), la région Bretagne n’a pas fait le choix de la gratuité des manuels. Les parents des lycéens sont nombreux à le regretter. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires