Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 17:08

Ci dessous deux autres réponses au courrier de la FCPE du collège Pierre Bro aux différents candidats aux élections départementales. :

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Mme Catherine Bruge

M Philippe GAUDIN

Candidats NOUVELLE DONNE aux élections départementales

Canton de Bruz

Le 19/03/2015

 

Mesdames, Messieurs

 

Nous avons pris connaissance avec beaucoup d’intérêt de votre interpellation du 17/03/2015. Nous partageons vos interrogations et comprenons que vous soyez soucieux de la scolarité de vos enfants mais plus largement de l’implication de département en matière de politique éducative.

Tout d’abord, la loi NOTRe, votée en première lecture dans les deux chambres du Parlement, maintient au département la compétence des collèges. Cette compétence porte sur la construction, l’entretien et l’équipement de ceux-ci. A ce titre, le collège Pierre Brossolette vient de bénéficier d’une rénovation importante. Pourtant, aujourd’hui, les pratiques pédagogiques évoluent et nécessitent de nouveaux moyens et de nouveaux dispositifs. D’une part, l’hétérogénéité des publics accueillis appelle à la mise en œuvre de méthodes d’apprentissage plus personnalisées nécessiteuses d’espaces modulables comme vous le rappelez. D’autre part, la réforme du collège proposée par la Ministre de l’Education va rendre impératif ces nouveaux besoins. Les enseignements pratiques interdisciplinaires, l’accompagnement personnalisé et le travail en petits groupes devront constituer 20% de l’emploi du temps d’un élève, et seront désormais organisés de façon autonome par les équipes de chaque établissement selon ses propres termes. A ce titre, nous porterons l’idée d’engager un plan de mise en conformité des bâtiments avec ces nouvelles pratiques afin de les adapter à la pédagogie de demain.

En matière de carte scolaire, si le problème de mixité des élèves, est moins prégnant dans les communes de taille moyenne, à l’instar de Bruz (un seul collège public), nous serons soucieux de garantir cette mixité dans les communes comportant plusieurs collèges. D’autre part, nous devrons rester attentifs et soucieux du bien être des élèves quant à leur déplacement et ainsi être vigilant quant au rattachement de telle ou telle commune à tel ou tel secteur.

Soucieux de proposer des débouchés locaux aux agriculteurs « bio » du département, nous souhaitons que les produits soient introduits quotidiennement dans l’alimentation des adolescents en leur proposant des fruits, des légumes ainsi que toute l’épicerie sèche issus de l’agriculture biologique. Notre engagement serait de parvenir à plus de 40% de produits biologiques dans les repas d’ici à trois ans.

Enfin, sur le problème plus local de l’extension du Super U de la place de Bretagne, le département devra être vigilant à conserver au collège Pierre Brossolette l’image accueillante d’un équipement ouvert sur la ville. Pour autant, l’équilibre économique et commercial de la ville de Bruz nécessite l’évolution de son offre sur ce secteur géographique de Bruz. Aussi, nous serons les partenaires d’un dialogue entre les différents interlocuteurs, afin de trouver la solution la plus adaptée qui garantisse à chacun une utilisation paisible et harmonieuse des différents espaces de la cité.

Nous restons à votre entière disposition pour vous rencontrer.

Recevez, Mesdames, Messieurs l’expression de notre sincère et amicale considération.

 

Catherine BRUGE – Marie CLAIS

Philippe GAUDIN – Philippe SALMON

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Réponse de la liste « Abolir l’austérité, avec vous, nous pouvons ! »

 

Aux parents d'élèves de la FCPE du collège Pierre Brossolette de Bruz,

 

Madame, Monsieur,

 

Vous nous avez sollicité-e-s dans le cadre des élections départementales et nous vous en remercions.

 

Alors que le Premier ministre, Manuel VALLS, et son gouvernement « socialiste » et soi-disant « de gauche » avaient annoncé la disparition des départements, les citoyen-ne-s sont appelé-e-s à élire une nouvelle assemblée départementale les 22 et 29 mars prochains.

 

Actuellement, même si des orientations se dessinent, les compétences des conseils départementaux ne sont pas définies. Pour autant, les structures départementales devraient – en toute logique – conserver une place importante en matière de gestion des collèges et d'accompagnement des élèves.

 

Notre priorité est donc de proposer aux collégien-ne-s, ainsi qu’aux personnels, des locaux de proximité et de qualité.

 

S’agissant des bâtiments, nous nous engageons :

  • D’une part, à construire, au plus près des besoins, de nouveaux collèges répondant aux normes de haute qualité environnementale (HQE) ;
  • D'autre part, à mener une politique d'entretien et de rénovation énergétique de l'existant.

 

Dans votre courrier, vous allez plus loin en expliquant qu’ « il faut imaginer des espaces modulables qui peuvent s'adapter aux différentes activités ».

 

Pour chaque collège, en lien avec des orientations pédagogiques, des aménagements sont nécessaires (ateliers S.E.G.P.A., salles U.L.I.S., etc.). Ces derniers doivent se faire en co-construction avec les équipes éducatives, les personnels, les associations de parents d'élèves et les élèves. Nous serons donc vigilants à ce que chacun-e soit associé-e.

 

Concernant la restauration scolaire, le projet éco-socialiste que nous portons vise à donner à chacun-e la possibilité de se nourrir d'aliments issus de l'agriculture biologique. Ces aliments ne sont pas soumis aux logiques productivistes et mercantiles qui vont à l’encontre de l’idéal que nous voulons construire.

 

C'est un choix politique qui se fera sans augmentation de tarif ! En effet, malgré les contraintes, il est possible de se fournir auprès de producteurs/productrices locaux/locales pour un coût inférieur à celui des tenant-e-s de la malbouffe. Notre projet est d'augmenter, autant que faire ce peu, la part du bio dans l’alimentation.

 

Au-delà des locaux et de la restauration, le département se doit de doter les établissements de matériels numériques, de nouvelles technologies et – cela va de soi – de tables, de chaises, etc.

 

Là encore, notre philosophie est de répondre aux besoins spécifiques de chaque établissement en concertation avec les personnes concernées. Il ne s’agit donc pas de faire des appels d'offres identiques pour tou-te-s.

 

Nous aurions souhaité que les transports scolaires restent une compétence du département, échelon territorial qui est le plus adapté pour que les moyens (humains, cars, etc.) entrent en résonnance avec les besoins des citoyen-ne-s du canton de Bruz.

 

La place du département au sein des collèges est – vous avez raison de le souligner – déterminante dans le contexte d'une éventuelle prochaine réforme des collèges. Cette dernière sera immanquablement soumise aux coupes budgétaires liées aux politiques d'austérité menées par le gouvernement « socialiste » actuel ainsi que par ses prédécesseurs.

 

Dans ce contexte d’austérité, et avec le flou entretenu par nos dirigeants sur ce que seront les compétences du futur conseil départemental, il est difficile de donner des indications budgétaires précises. Il va de soi que nous ferons tout pour que le budget départemental soit à la hauteur de nos orientations.

 

Notre volonté, à l’échelle nationale comme à l’échelle départementale, est de rapprocher les élu-e-s des citoyen-ne-s. Ainsi, nous prenons l'engagement de faire participer les parents aux orientations du département concernant les collèges et plus largement les citoyen-ne-s par le biais de référendums locaux.

 

Enfin, s'agissant de la question de l'extension du Super U (surface commerciale), nous ne pouvons avoir qu'une position de principe : celle d'être particulièrement attentifs et attentives à cette question dans l'attente de précisions et d'informations supplémentaires.

 

Nous restons à votre disposition pour échanger sur l’ensemble de ces questions.

 

Patrick BERGOGNÉ

Marie-Christine CHEUL

Monique LASSERRE

Joseph POUCINEAU

Partager cet article

Repost 0

commentaires